Les fausses croyances sur nos compagnons

22 août 2019
distinguer-le-vrai-du-faux.jpg

 Certaines croyances populaires nous sont fréquemment rapportées par les propriétaires de nos petits patients.

Nous avons tous des idées reçues qui nous ont été transmises par notre famille, notre entourage, nos lectures et maintenant par internet.

Nous souhaitons par cette lettre vous éclairer sur certaines rumeurs qui concernent nos chiens et nos chats.

Voici un échantillon des principales idées reçues que nous entendons :

 

Pour savoir si un animal a de la fièvre, il faut vérifier si sa truffe est chaude.

Une truffe chaude - Clinique Vétérinaire des Orangers - Le Cannet
Une truffe chaude ne signifie pas forcément que le chien est malade

C’est une fausse idée très répandue.

Ainsi, un chien en bonne santé peut avoir la truffe chaude, par exemple l’été lorsqu’il s’expose au soleil, et inversement, un chien fiévreux peut avoir la truffe froide.

La seule méthode fiable pour déterminer la température, est l’usage d’un thermomètre rectal. La température normale des chiens et des chats se situe entre 38 et 39°C.

 

 

Les chiennes est les chattes doivent avoir au moins une portée dans leur vie.

Clinique vétérinaire des Orangers - Le Cannet
Berger Australien – Isselee/123RF

C’est une idée totalement anthropomorphique*.

Votre chatte ou votre chienne sera tout aussi heureuse sans avoir jamais de petits.

La stérilisation est recommandée pour prévenir les tumeurs mammaires et les infections de l’utérus.

* cela signifie qu’on prête aux animaux des caractéristiques humaines

Le Sida des chats peut se transmettre aux humains.

C’est faux,

il n’y a aucun risque de transmission du virus FIV responsable du Sida du chat aux humains.

Le FIV est transmis au cours d’un accouplement, par morsure ou griffure ou durant la gestation. Le meilleur moyen de réduire le risque de contamination pour votre félin préféré est de le stériliser dès l’âge de 6 mois.

 

Lorsque ses reins sont malades un chat n’urine plus.

Une insuffisance rénale peut conduire le chat à uriner fréquemment
Une insuffisance rénale peut conduire le chat à uriner plus fréquemment

Les reins servent à filtrer le sang et à éliminer les déchets métaboliques. Lorsqu’ils sont défaillants, les déchets s’accumulent dans le sang et ne sont plus éliminés mais l’urine reste produite. Un chat en insuffisance rénale chronique a tendance à boire et uriner davantage. Si vous observez ces signes très évocateurs, il est important que vous  les rapportiez à votre vétérinaire.

 

Il se vermifuge tout seul en mangeant de l’herbe

l’herbe n’est pas capable de tuer les vers
L’herbe n’est pas capable de tuer les vers

Après avoir mangé de l’herbe votre compagnon vomit souvent et si il est parasité, il est possible de voir des vers dans les vomissures. Mais l’herbe n’est pas capable de tuer les vers, elle peut au contraire être une source de contamination.

L’ail, non plus, n’est pas un antiparasitaire, elle est même toxique pour nos compagnons.

Sa salive est désinfectante lorsqu’il lèche une plaie.

La salive contient des bactéries
La salive contient des bactéries

C’est faut, leur salive n’a aucune propriété désinfectante, au contraire le léchage peut aggraver une plaie en empêchant la cicatrisation et il peut être source d’infection.

Pour traiter une plaie, il est préférable de consulter votre vétérinaire, en attendant vous pouvez utiliser un antiseptique adapté (à base de Chlorhexidine par exemple).

 

Ne vous laissez pas tromper par de vielles croyances. En cas de doute, votre vétérinaire est votre meilleur conseiller, donc n’hésitez pas à nous poser toutes vos questions.